Sacré Changement !

Pour être heureux, baissez le son

Le bruit, c’est bien connu, fait mal à notre système auditif. Au-delà de la surdité, le bruit peut affecter profondément et durablement notre santé.

bruitLe bruit stresse notre organisme, qui réagit comme il le ferait face à une agression physique ou psychique.

Dans un premier temps, notre organisme s’alarme, puis il résiste, puis finalement il s’épuise.

Sur le long terme, cette dégradation de notre métabolisme a des répercussions sur notre cœur, notre système immunitaire, notre humeur…

Et cela génère des problèmes de santé parfois irréversibles.

Le bruit, ennemi n°1 du sommeil…

La nuit, nous rechargeons nos batteries et bien dormir est indispensable pour bien vivre, raison pour laquelle nous mettons tant de soin à préparer notre sommeil.

Nous achetons des matelas et des sommiers coûteux, nous optons pour la bonne température, nous aménageons notre chambre selon les règles du Feng shui…Malheureusement, le bruit vient parfois réduire tous ces efforts à néant. A l’heure actuelle, 20 millions de français déclarent souffrir d’un trouble du sommeil. Parmi eux, 8 millions attribuent cela au bruit.

Difficultés à s’endormir, réveils nocturnes, nuits raccourcies… altèrent notre vigilance, nos réflexes, nos capacités professionnelles et sont à l’origine de nombreux accidents.

Pour bien dormir, l’Organisation Mondiale de la Santé préconise un bruit ambiant 30 décibels. Au-delà de 45 décibels, les personnes vulnérables telles que les enfants ou les malades passeront une bien mauvaise nuit.

Comment mieux gérer le bruit chez vous ?

Si vous habitez près d’un axe passant ou d’une voie ferrée, le bruit vient de l’extérieur. Vous pouvez agir en améliorant la qualité acoustique de vos fenêtres. Un simple joint de calfeutrement pourra vous permettre de baisser le bruit de 5 décibels. Facile et pas cher, ce petit dispositif ne fera pas de miracle, mais il vous permettra de gagner un peu de confort tout de même.

Si vous avez un plus gros budget, pensez au double-vitrage thermo acoustique, qui conserve la chaleur et isole du bruit. Plus chère, cette solution est également beaucoup plus efficace et durable.

Si votre voisin d’à-côté est bruyant, sachez que certains isolants contiennent un matériau acoustique qui absorbe le bruit. D’une épaisseur de 5 cm minimum, ces isolants peuvent recouvrir murs et plafonds, nécessitant également des travaux conséquents…
Vous pouvez agir sur le sol, en posant un sol souple, vinyle ou jonc de mer par exemple. Les bruits, notamment de pas, seront amortis. Une moquette avec sous-couche pourra vous faire gagner 30 décibels, ce qui est conséquent. Vos enfants pourront enfin jouer dans leur chambre, sans empêcher votre voisin du dessous de se reposer !

Finalement, lisez bien les notices des appareils que vous achetez : lave-vaisselle, climatisation, humidificateur d’air… Plus ils seront silencieux et plus vous pourrez les utiliser la nuit. Le nombre de décibels est indiqué sur la plupart des étiquettes et si tel n’est pas le cas, méfiance.

Votre sommeil et votre santé sont précieux, alors favorisez les appareils discrets et pour le reste…baissez le son !